Un grand succès pour l'opération 'Mon TPE en 300 secondes'

17/05/2018 Sophia Antipolis, France

Inspiré du concours international « ma thèse en 180 secondes », l'opération « mon TPE en 300 secondes » a réuni 5 groupes de lycéens de l’académie qui ont présenté en 5 mn leur Travaux Pratiques Encadrés

Organisé par la cellule Education de Géoazur dans le cadre du projet EduMed Observatory, l'opération 'Mon TPE en 300 secondes' a connu un vif succès le 17 mai dernier.

Protection des océans, réchauffement climatique, constructions parasismiques, bouées mermaid, astronomie, tels sont les différents thèmes présentés par les élèves des lycées Bristol de Cannes, Thomas Edison de Lorgues, Amiral de Grasse et du Lycée international de Valbonne qui ont participé à la première édition de « Mon TPE en 300 secondes ».

Pour Jean-Luc Berenguer, à l’initiative de cet exercice en collaboration avec le Rectorat de l'Académie de Nice et l'Université Côte d'Azur, « il s’agit de créer un lien entre l’enseignement secondaire et supérieur. ». Pour cela les élèves ont été accueillis dès le matin sur le site de Géoazur, ont visité le laboratoire, échangé avec les chercheurs. Puis se sont prêtés à l’exercice l’après midi de présenter leur TP et de répondre aux questions du public.

« Aucun enjeu, rappelle Jean-Luc Berenguer, puisque ces TPE ont déjà été présentés devant le jury du bac. Il s’agit surtout de leur faire découvrir les formations et les recherches menées en géosciences ». Pour cela, Alexandre et Thibault, deux étudiants respectivement en 3eme année de licence en géosciences et en géophysique, ont accepté également de présenter en 300 secondes leur sujet de stage effectués pendant 6 semaines au laboratoire Géoazur. Et parce que les études en géosciences peuvent également mener jusqu’en thèse, Alexiane Favier, candidate en 2018 du concours « Ma thèse en 180 secondes » est venue leur présenter son sujet de thèse.

La séquence a été conclue par Mme Béatrice Lecourt-Capdeville, inspectrice pédagogique régionale, qui a félicité les participants à ce séminaire dont l’intérêt principal est « d’assurer le continuum Bac-3 / Bac +3 et de donner aux élèves l’envie de poursuivre leur études supérieures dans le domaine des géosciences. »

Partager cet article :