Bienvenue sur les bases de données OCEANO
EduMed-Obs > Data Center > Vous êtes dans l'espace des données "OCEANO"

Volet éducation de la mission scientifique SUPER-MOUV









La photo de groupe des membres à bord du Pourquoi Pas ?





Des chercheurs et ingénieurs de plusieurs laboratoires en France (Géoazur, Géosciences Rennes, EDYCO-CHIMAR, Géosciences Environnement Toulouse, Laboratoire d'Océanographie de Villefranche), en Équateur (Escuela Politécnica Nacional, ESPOL, INOCAR) et en Colombie (Universidades de Bogota, de Cali y de Baranquilla) vont rejoindre le navire Pourquoi Pas ? pour une campagne océanographique de la mi-Janvier 2024 à la fin février 2024.


Cette campagne nommée SUPER (SUb-surface imaging of the Pedernales Rupture zone) associée à MOUV fait suite à la campagne HIPER (High resolution Imaging of the Pedernales Rupture zone) sur la subduction Nord Andine.n attendant son lancement officiel, découvrez les contours de cette campagne, dans laquelle participent les scientifiques de l'Unité Mixte de Recherche Géoazur, de l’Institut de Technologie de Karlsruhe, de l'Institut Océanographique et Antartique de la marine équatorienne, de l'Institut de Géophysique équatorien et de l’Ifremer.

Une zone de subduction génératrice de méga-séismes



Les côtes équatoriennes et colombiennes ont été frappées par plusieurs séismes de magnitude supérieure à 7.5 au cours du 20ième siècle. C’est près de la ville de Pedernales, qu’un tremblement de terre de magnitude 7,8 a eu lieu en avril 2016. Il s'agit du tremblement de terre le plus puissant qui ait touché l'Équateur depuis 70 ans, faisant des centaines de victimes et entraînant des pertes économiques supérieures de plusieurs centaines de millions de dollars.

En 2016, une équipe internationale (Équateur, France, États-Unis et Royaume-Uni) a été déployée dans la zone touchée immédiatement après le tremblement de terre, afin de mettre en place un réseau de sismomètres sur terre et au fond de la mer. Les données sismiques recueillies ont complété les données sismiques et géodésiques collectées par le service géologique national de l'Équateur et ont révélé le comportement de glissement complexe de cette partie de la zone de subduction de l'Équateur. La partie peu profonde de la mégafaille est caractérisée par des séismes à glissement lent qui peuvent durer de quelques jours à quelques mois et ne génèrent pas d'ondes sismiques (rupture asismique) donc ne sont pas ressentis par la population. Ce qui contrôlent ces événements de glissement est encore mal compris, alors qu’ils jouent un rôle important dans le cycle sismique qui régit le chargement et le relâchement périodiques de la mégafaille. Dans cette région, ils sont exceptionnellement peu profonds et peuvent être étudiés plus facilement que dans d'autres zones de subduction.

L'objectif de ces missions océanographiques est de comprendre comment la structure, la température et les fluides affectent le comportement de glissement et la transition d'une rupture sismique à une rupture asismique.

Alors que la campagne HIPER (http://edumed.unice.fr/data-center/oceano/hiper.php) a permis de mettre en place un réseau dense de sismomètres à terre et en mer pour connaître la structure et imager la présence de fluides en profondeur, la campagne SUPER-MOUV va se concentrer sur des mesures de température, des prélèvements de sédiments (carottes) avec la mesure de leur propriétés géomécaniques et des prélèvements de fluides. C’est grâce au sous-marin le Nautile que les fluides et des échantillons de roches pourront être prélevés au fond de océans.

La carte ci-dessous illustre la localisation des séismes lents (en vert et violet) et la zone de rupture du séisme de 2016 (bleu). Les petits points en orange sont les répliques du séisme de 2016.



Le travail conjoint de géologues, géophysiciens et géochimistes va permettre de mieux comprendre la circulation de ces fluides dans le système subduction. De plus, une biologiste sera à bord pour étudier le rôle de ces fluides sur l’activité biologique.

Grâce au réseau EduMed-Obs et à la présence à bord d’une enseignante de l’Education Nationale, de nombreuses écoles primaires, collèges et lycées vont pouvoir suivre une partie de la campagne.

Durant toute la mission (mi-Janvier, fin Février) un rendez-vous hebdomadaire avec les chercheurs sera organisé avec des énigmes à résoudre, directement inspirées de la recherche sur le bateau. Et durant le Leg3, des visios en direct du bateau pourront être proposées aux écoles suiveuses.



La campagne SUPER-MOUV sera divisé en 3 Legs :
  • Le Leg1 permettra d’acquérir des données de sismique haute résolution et de bathymétrie (lignes bleu foncé),

  • Au cours du Leg2, les profils Penfed (traits bleu clair) seront réalisés,

  • Au cours du Leg3 auront lieu les plongées du Nautile (traits blancs).

En parallèle de ces trois Leg, des carottages seront réalisés (points blancs) ainsi que des mesures de flux de chaleur (points mauves).

Les étoiles noires représentent les épicentres des séismes passés de magnitude supérieure à 7.5, notamment le séisme de Pedernales qui a eu lieu en 2016 (Mw 7.6) dont le contour rouge représente la zone de rupture et l’étoile rouge son épicentre. Les contours rose représentent les zones de glissement asismique qui ont suivi ce séisme.



Contact : pour toute information, merci d'écrire à l’équipe Super-Mouv Education

Plus d'info sur :





Bonjour et bienvenue à bord du Navire Océanographique Pourquoi pas ?
Ravi de vous accueillir pour participer à l’aventure scientifique de la campagne SUPER-MOUV au large de l’Équateur avec les chercheurs embarqués. La zone de subduction qui borde la façade Pacifique de l’Équateur génère de grands séismes qui naissent en mer comme celui de Pedernales (7.8 de magnitude en 2016). Grâce aux données de géologie et de géophysique marine que nous sommes en train de récolter, nous espérons que tous ensemble nous arriverons à mieux comprendre ces grands séismes de subduction.


François MICHAUD, Chef de mission sur la campagne SUPER-MOUV.


Le planning de la mission (sujet à modifications)

Embarquement Manta
(Equateur)

8 janvier

Leg 1

8 - 31 janvier 2024

Escale Païta
(Pérou)

1er - 3 février 2024

Leg 2

4 février - 20 février 2024

Débarquement Païta
(Pérou)

21 février 2024

  • Leg 1 : carottages et acquisition de données de sismique haute résolution et de bathymétrie
  • Leg 2 : carottages et plongées du Nautile (possibilité de visios avec les établissements depuis le navire)
Remarque : en raison des conflits actuels en Equateur, le leg 2 initial (réalisation de profils Penfeld) est supprimé ; les prochaines escales se feront à Païta au Pérou.



Vous souhaitez suivre cette campagne océanographique avec nous ?

Votre participation au suivi de cette mission est très libre : simple suivi, réponses aux énigmes proposées lors des rendez-vous, à toutes, à seulement quelques-unes : c'est vous qui décidez. Vous pouvez même vous inscrire en cours de route.

Merci de nous adresser un e-mail pour confirmer votre intérêt en précisant :
  • Le nom de votre établissement, la ville et votre académie,
  • Un contact mail,
  • Et le niveau des élèves concernés.
Ecrire à l'équipe SUPER-MOUV Education




SUPER-MOUV Education, comment ça marche ?

La mission océanographique ‘SUPER-MOUV’ fait partie d’un programme de recherche menée par une équipe franco-équatorienne. Un résumé de la mission se trouve dans l'onglet "La campagne SUPER-MOUV" ci-dessus.

Dans le cadre de cette recherche, les scientifiques ont proposé un volet Education qui a été confiée à l’équipe EDUMED. Ce volet Education a fait l’objet d’un premier chapitre avec la mission HIPER en avril 2022.

Le programme de recherche se poursuit avec une nouvelle campagne en mer (Janvier-Février 2024) au large de l’Equateur en 3 legs. Aux deuxième et troisième legs, notre collègue Faustine Gendron sera à bord pour nous faire vivre au plus près la mission.

Nous proposons de suivre cette expédition océanographique avec vos élèves à travers une série de questions à résoudre ‘les rendez vous hebdomaires’ liées au travail des chercheurs à bord. Chaque ‘rendez vous’ est l’occasion pour vos élèves de vivre au plus près de la mission, découvrir les questions de recherche scientifiques, le monde de la Recherche, la vie sur un navire de recherche …

Chaque semaine (tous les vendredis), un rendez-vous est posté en ligne dans les onglets "Rendez-vous" de cette page web, sous la forme d’un pdf qui regroupe documents et questions à résoudre. Les élèves sont invités à répondre sous forme libre aux questions posées. Il y a trois niveaux de questions ‘Junior’, ‘Intermédiaire’ et ‘Expert’.

Le travail des élèves se déroule dans la semaine à partir du pdf téléchargeable tous les vendredis. Chaque établissement participe comme il l’entend. On peut ne résoudre qu’un niveau de difficulté … ou plus. Il est néanmoins important de renvoyer régulièrement les réponses aux questions à SUPER-MOUV Education.
Il nous sera alors possible de valoriser en ligne le travail des élèves. Des autocollants sont déjà prévus pour les suiveurs assidus !

Au-delà des ‘rendez-vous’, la présence de Faustine à bord permettra des videos en direct depuis le navire. Un calendrier pour ces contacts vidéo se mettra en place.

Pour toute question complémentaire, n’hésitez pas à contacter l'équipe SUPER-MOUV Education



Les établissements inscrits




Quelques groupes d'élèvent impliqués dans le suivi de la mission SUPER-MOUV !"

Les élèves de la Maison d'Education de la Légion d'Honneur de Saint-Denis



Les élèves du lycée Saint Louis de Lorient



Les élèves du lycée Branly de Boulogne s/ Mer



Les élèves du lycée français Sophie Germain de Rabat



Les élèves du lycée Val d'Argens



Les élèves du collège de Saint Julien de Malestroit



Les élèves du collège Jules Reydellet de Saint Denis (Réunion)



Mais qui est la silouhette à gauche sur la photo ? ...



La vie à bord






Localiser le Pourquoi Pas ?

Envie de savoir où se trouve le navire en ce moment même ? Il suffit de consulter le lien suivant : Localisation du Pourquoi Pas ?



Une visite virtuelle ?

Curieux de visiter le navire ? Accédez à la visite virtuelle du Pourquoi Pas ? en cliquant sur le lien suivant : Visite virtuelle



Focus sur les métiers à bord du Pourquoi pas ?



En complément des photos déjà publiées, vous trouverez ici un rendez-vous intermédiaire sur la découverte un peu plus poussée des métiers à bord du navire.

Alors, quels sont ces métiers, et comment s'y former ?



A vous de le découvrir dans le fichier pdf ci-dessous à télécharger :




Les métiers à bord du Pourquoi Pas ?



Ci-dessous, vous trouverez des liens menant vers une description du métier et du quotidien de personnels à bord du navire
.

Récapitulatif des metiers et personnels


Entre séismes et volcans : l'Equateur, terre d'étude pour les géologues.







C'est parti pour le 1er rendez-vous SUPER-MOUV !

Le Pourquoi Pas ? a pris la mer ce lundi 8 janvier, pour une mission qui durera jusqu'au 21 février 2024.

L'heure est donc venue de vous proposer ce premier rendez-vous, au travers de questions s'appuyant sur l'analyse d'une série de documents illustrants sismologie et volcanologie régionale.



L'ensemble de ces documents et questions est accessible en téléchargeant le fichier pdf suivant :

A vos élèves de jouer !



Météo, climat et courants océaniques.







Après la géosphère, l'hydrosphère !

Le Pourquoi Pas ? poursuit sa mission dans les eaux de l'Océan Pacifique.

Même si il est encore temps de nous envoyer vos réponses pour le rendez-vous n°1, voici venu notre deuxième rendez-vous, qui vous propose de travailler sur une thématique météo et océano, au niveau de l'Equateur terrestre.



Les nouvelles énigmes sont prêtes et disponibles dans le fichier pdf ci-dessous à télécharger :



Géodésie et tectonique



C'est un fait admis : les plaques lithosphériques bougent. Mais comment le mesure-t-on ?

Il y a l'approche de terrain, réalisée par les géologues par exemple, et une approche un peu plus ... en altitude : le GPS.

Même si il est encore temps de nous envoyer vos réponses pour les précédents rendez-vous, c'est l'heure du troisième rendez-vous : Les données GPS, une technique de pointe pour étudier les mouvements de la lithosphère



Les nouvelles énigmes sont prêtes et disponibles dans le fichier pdf ci-dessous à télécharger :


>>Lien de téléchargement du fichier .XLSX contenant les données GPS mentionnées dans le pdf<<






Un peu de bathymétrie



Les canyons, vallées étroites profondes creusées par l'eau, sont des structures géologiques naturelles. Que ce soit aux Etats Unis, en Afrique du Sud, en Islande, ou dans le Verdon, ils offrent un spectacle magnifique aux randonneurs.

Mais certains sont plus difficiles d'accès que d'autres, même pour les randonneurs aguerris. Un exemple ? Le canyon d'Esmeraldas, plus précisemment le canyon sous-marin d'Esmeraldas.

Pour ce quatrième rendez-vous, nous vous proposons de plonger au large de l'Equateur, pour travailler au travers d'une thématique "bathymétrie".



Les nouvelles énigmes sont prêtes et disponibles dans le fichier pdf ci-dessous à télécharger :


Spécialement pour ce rendez-vous, une épreuve "tous niveaux" vous est proposée. Vous suivez la mission ? Alors nous attendons de votre part une belle photo de votre groupe d’élèves posant avec une image du Pourquoi Pas ? et/ou du Nautile ! ... et si vous avez reçu des autocollants, c’est le moment de les exhiber sur votre photo de groupe !






Restons sous l'eau, loin de la surface



Le Nautile, ce sous-marin de poche aux compétences essentielles pour la recherche, est en plein travail en ce début de mois de février 2024.

Géologie, biologie marine, le Nautile permet de faire des observations dans plusieurs domaines de recherche.

Pour ce cinquième rendez-vous, nous vous proposons de suivre les travaux réalisés grâce au Nautile, et de découvrir comment se déroule une plongée classique.



Les nouvelles énigmes sont prêtes et disponibles dans le fichier pdf ci-dessous à télécharger :






Quelles espèces trouve-t-on dans les profondeurs de l'océan ?



Lundi 12 février 2024

Le Nautile est toujours en plein travail dans les profondeurs au large de l'Equateur.

Avant le 6ème rendez-vous à venir, voici un petit défi proposé par Faustine. A vous de jouer !





Félicitations aux élèves du lycée Notre Dame à Rezé qui sont les premiers à avoir trouvé la pieuvre cachée et envoyé leur réponse !



Flux de chaleur en surface de la Terre



Comment mesurer le flux de chaleur sous la surface de l'eau, comment varie-t-il selon les roches, selon les sites de mesure ? C'est à ces questions que ce nouveau défi s'intéresse.

Pour ce sixième rendez-vous, nous vous proposons de travailler sur la variabilité de ce flux, et sur la notion d'aller et retour entre données et modélisation.



Les nouvelles énigmes sont prêtes et disponibles dans le fichier pdf ci-dessous à télécharger :




Observations depuis le Nautile



Au cours de la mission SUPER-MOUV, de nombreux clichés ont été réalisés pour observer l'état de la "Vie" sous-marine au large de l'Equateur.

Retrouvez ici quelques-unes de ces photographies.


Les espèces vivant entre la surface et 500 mètres de profondeur

Les espèces vivant entre 500 mètres et 1000 mètres de profondeur

Les espèces vivant entre 1000 mètres et 1500 mètres de profondeur

Les espèces vivant entre 1500 mètres et 2000 mètres de profondeur

Les espèces vivant entre 2000 mètres et 2500 mètres de profondeur

A plus de 3900 mètres de profondeur, du vivant, mais pas que ...



Analyses d'une colonne d'eau



Et voici venu le 7ème rendez-vous du volet éducation de la mission SUPER-MOUV.

Cette fois, c'est l'analyse de paramètres physio-chimiques des eaux du Pacifique qui est mise à l'honneur.



Les nouvelles énigmes sont prêtes et disponibles dans le fichier pdf ci-dessous à télécharger :




EduMed-Obs Data Center OCEANO
Volet éducation de la mission SUPER-MOUV

Les visioconférences avec le Pourquoi Pas ?



En plein océan, et avec l'aide technique des membres à bord du Pourquoi Pas ?, des crénaux de mise à disposition de la bande passante du navire ont été libérés pour la tenue de visioconférences avec des établissements scolaires.

Ainsi, au cours du leg 2, 21 visios ont été réalisées depuis le bateau, avec des classes de collège et de lycée, de métropole, mais aussi de la Réunion, de Martinique, du Canada, d'Equateur, afin d'échanger avec les scientifiques et les membres de l'équipage, de faire une visite du bateau, de présenter le travail de recherche mené à bord et les espaces de vie quotidienne sur le bateau. Les plus chanceux ont pu assister en direct à la mise à l'eau du Nautile, ou bien le visiter par l'intermédiaire de la caméra !

Ci-dessous, quelques captures d'écran réalisées :

Lycée Val d'Argens - Le Muy



Lycée Claudel - Ottawa



Collège Camille Claudel - Saint Quay Portrieux



Faustine depuis le Pourquoi Pas ?

EduMed-Obs est piloté par le service Éducation de l'UMR Géoazur (Université Côte d'Azur, CNRS, IRD, Observatoire de la Côte d'Azur) dans le cadre de l'IdEx UniCA JEDI d'Université Côte d'Azur avec le soutien du Rectorat de l'Académie de Nice, et avec la collaboration de nombreux partenaires scientifiques, économiques et administratifs. Un comité scientifique suit les opérations mises en place dans le cadre du projet.

Pour toutes informations ou remarques, contactez l' Equipe EduMed-Obs